Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Publié par Domou pikine

Bonjour à vous tous qui avez l'habitude de vous connecter sur le site Pikine Tv, aujourd'hui dans la perspective de publier mon article hebdomadaire, je me suis penché sur un fait social qu'est  la violence qui, semble gangréner et dépraver notre société.  Dès lors, pour mieux jeter de la lumière sur ce sujet, il serait peut-être pertinent voire judicieux de préconiser des solutions idoines et salvatrices pour sauver notre pays qui semble être dans un gouffre profond et dévastateur. 
Lisez... !
La violence existant dans notre société est-elle néanmoins, sans remède?
De nos jours, notre société est caractérisée par une violence permanente provoquée par des hommes d'une bassesse morale jamais égalée. Séduits et appâtés par l'argent, certains hommes ont de plus en plus tendance à utiliser des armes pour attaquer leur prochain. Or, on constate que la violence s'accompagne souvent d'une régression morale et d'une perversion humaine. 
Il y a violence quand, directement ou indirectement, d'un coup ou progressivement, un ou des acteurs en détruisant un autre ou lui portent atteinte dans son intégrité physique ou psychique, dans ses possessions ou dans ses diverses appartenances culturelles ou symboliques. La violence n'est pas en effet seulement affaire de blessures ou de meurtre, on peut détruire psychologiquement par la torture ou la réclusion, s'en prendre aux biens, à la langue d'un groupe, à sa culture, à ses croyances, priver de travail, etc. Cette caractérisation très large a pour but non de donner une définition complète, mais de ne pas laisser échapper de multiples aspects de la violence quand justement les progrès techniques et les capacités instrumentales en permettant une pratique perfectionnée.
Dans le même ordre d'idées il faut préciser que la violence habite dans l'homme comme semble le dire Thomas Hobbes qui définit l'homme comme un " loup pour l'homme".
De surcroît la violence est désormais inséparable des médias qui la diffusent, la manipulent ou font silence sur elle. Le terrorisme spectaculaire, la torture, des exécutions pour faire des exemples, des menaces diplomatiques, des manoeuvres militaires, le sensationnel des faits divers: autant de cas où la violence réelle est indissociable de sa diffusion.
Par ailleurs, la vie, telle que je l'appréhende, doit être orientée sur la paix, la non- violence car rien de grand ne s'est accompli dans le monde sans la non-violence.
Et ici, la citation de Mahatma Gandhi prend tout son sens : " La non-violence est mon premier article de foi. C'est aussi le dernier article de mon crédo." 
À la lumière de cette affirmation on comprend que la vie est incompatible avec la violence car cette dernière est un fléau qui aiguillonne les hommes à s'entrent- tuer. 
Or, vivre c'est vouloir, et vouloir c'est agir activement de façon réfléchie et avec méthode, de manière à construire rationnellement sa vie, ses œuvres et ses facultés. Article publié par Maxime Kanfany.
Lecteurs fidèles et assidus je vous donne rendez-vous la semaine prochaine. Paix à vous!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article