Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Publié par Domou pikine

Face aux accusations de corruption portées sur lui par la chaîne BBC dans son reportage intitulé "scandale à 10 milliards de dollars", le mis en cause direct, Aliou SALL, frère du Président Macky SALL vient de poser deux actes : il a annoncé sa démission de son poste de Directeur Général de la Caisse de Dépôt et Consignations CDC. Cet acte, à mon avis, est salutaire pour la Présidence de la République mais aussi pour la bonne marche de la justice concernant cette affaire. Pour se blanchir, Aliou SALL a posé sa main sur la couverture du livre coranique. Pour ce que nous savons, cet acte n'a aucune valeur ni aux yeux de l'islam, ni au regard du droit. Le Prophète Mohammed Salalahou Alayhi wa Salam, le Messager de ALLAH avait rencontré Umar Ibn Khatab qui se déplaçait sur sa monture. Il l'entendit jurer au nom de ses parents. Il dit "SI VOUS SOUHAITEZ JURER, JUREZ PAR ALLAH SHT OU TAISEZ VOUS" SAHIH AL-BOUKHARY 6646. Nos parents chrétiens jurent par la Bible. Le musulman ne jure pas par le Coran. S'il veut se laver contre des accusations portées sur lui, il jure par ALLAH SHT en disant "bilahi walahi talahi". D'ailleurs pour la plupart des interprètes, le fait de jurer en posant juste la main sur la couverture ou sur les pages ou sur l'encre du Livre coranique est vu comme une association, sauf si, selon eux, l' intention fait référence à la parole de ALLAH dans le Coran. Et puis, puisque nous sommes dans une République et qu'une République à ses Institutions, puisque nous avons une justice qui est saisie, le plus simple pour Aliou SALL, ciblé directement dans le reportage de BBC qui l'accuse est d'apporter la preuve qu'il n'a pas touché de pot-de-vin contrairement à ce que affirme la journaliste de la chaîne britannique. Parce que nak sa deugue deugue, dans ce cas d'espèce,  si la justice se déroule normalement, nous sommes dans un cas exceptionnel où la charge de la preuve est inversée. Cf Karim WADE. C'est la citoyenne qui donne son avis. Point barre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article